Découvrir les jeux Life is Feudal

L’univers

Le monde de Life is Feudal est un monde sombre, dangereux et empreint de la folie de Dieux vicieux se livrant une bataille éternelle pour le contrôle des âmes des mortels. En effet, selon les légendes, ces derniers, les Holurs, fourbissent leurs armes et collectent les Lungs (les âmes) à un rythme effréné afin de se préparer à l’apocalypse annoncé, le Massacre-des-Dieux.

Cependant, c’est dans un univers réaliste, proche de ce qu’aurait pu vivre un anonyme dans les années sombre du Moyen-Age, qu’il faudra tenter de survivre aux menaces du monde extérieur, se regrouper en clans afin d’être plus forts et surtout de se méfier du pire ennemi de l’être humain : son congénère.

Dans Life is Feudal, nous n’êtes pas le héros!

Vous êtes un être humain parmi tant d’autres. Simple, sans pouvoir magique ou destinée héroïque. Vous pourrez peut-être, un jour, devenir chevalier, maître d’un Ordre majeur, un artisan reconnu, un commerçant respecté ou un roi craint par tout un pays mais ce sera votre choix, pas un scénario pré-établi, et c’est votre travail, vos relations et tout le réseau que vous saurez tisser au fils du temps qui pourront, peut-être, vous permettre de vous hisser au plus haut niveau

 

presentation-life-is-feudal-guilde-fr-screen1-6

Avant de soigner par les plantes, de faire pousser des champs entiers des meilleurs patates du Royaume ou d’approvisionner en bois de plusieurs cités en gérant une immense forêt, il faut commencer par s’abaisser à de basses besognes.

Mécaniques de jeu

Life is Feudal est qualifié par ses créateurs de “RPG Sandbox Hardcore avec des aspects de survie“. En fait, beaucoup de joueurs estiment que LiF est une “simulation réaliste de vie médiévale

Vous retrouverez un système de progression comme dans tout jeu de rôle, à mesure que vous pratiquerez une activité, votre avatar progressera dans ce domaine. Mais attention, vous ne pourrez être à la fois polyvalent et efficace.

A vous de choisir une profession et de vous y spécialiser ou de vous rendre indispensable en effectuant de nombreuses basses besognes mais sans jamais être capable de concevoir quelques chose par vous même.

A ce titre, la notion de jeu communautaire prend tout son sens. Oubliez les jeux où rentrer dans une guilde permet juste d’afficher un joli titre et de débloquer des bonus. L’entraide dans un groupe est primordiale!

Vos alliés auront besoin de vous et vous aurez besoin d’eux : Choisissez les avec soin.

Un forgeron sans un mineur et un bucheron derrière lui pour subvenir à ses besoins n’est rien. Et ces mêmes mineur et bucheron auront besoin d’outils pour travailler et d’armes pour se défendre.

Grâce à l’aspect Sandbox, vous serez capable de vous implanter n’importe où. Même de construire une forteresse au sommet de la plus abrupte des montagnes, à condition toutefois de ne ménager ni sa sueur ni son temps.

Transformez des déserts en de larges étendues boisées ou créez une colline pour dominer vos adversaires, cela vous prendra peut-être des jours voire des semaines mais l’intégralité du monde peut être modifié.

Mais attention, la Vie est féodale!

La Mort prendra son due à chacun de vos trépas et, vous arrachant un bout de votre âme, elle vous fera oublier de précieuses connaissances (points de compétences).

Quand à votre équipement, vous pouvez d’ors et déjà l’oublier! N’importe qui pourra ramasser l’armure de plaque complète sur laquelle vous avez travaillé pendant des heures.

presentation-life-is-feudal-guilde-fr-screen1-2

“Et si je te demande gentiment de me ‘prêter’ ton armure?”

Survivre est un challenge quotidien.

Grâce à des mécaniques avancés propres aux jeux de survie, la faim et la fatigue vous guetteront. La moindre blessure sera localisée sur votre avatar l’empêchant tantôt de courir, tantôt ralentissant toute action, tantôt vous faisant tomber dans l’abime de l’inconscience.

Mais surtout, votre avatar a des besoins. Il doit se nourrir, boire et se reposer afin de pouvoir travailler efficacement et assurer sa survie face à une nature qui lui est hostile. Vous devez donc vous procurer de la nourriture et la cuisiner pour le rassasier.

S'installer sur un lopin de terre en ermite, c'est possible

Voudrez-vous devenir le Roi d’un immense royaume ou vous installerez-vous sur un petit lopin de terres pour y cultiver quelques salades?

Une gestion du cycle jour/nuit est de mise (la nuit est noire et pleine de terreurs et les animaux sont plus actifs au petit matin) ainsi que de la météo (l’alternance des cycles pluie/soleil sont important pour les cultures, trop de pluie ou pas assez et la pousse est moins rapide) renforce le réalisme. Les saisons aussi ont leur cycle et évidemment ont une influence directe sur la pousse des cultures et des arbres (rien ne pousse en hiver par exemple et vous ne croiserez pas d’ours, ils hibernent) avec évidemment un changement complet du paysage.

Guerres et paix

Dans ce monde où tout est à construire, on pourrait être tenté de penser que Life is Feudal est un jeu principalement “PvE” mais la réalité est tout autre.

L’un ne va pas sans l’autre.

Toutes les actions du jeu sont motivés à la base par des actions avec ou contre d’autres joueurs. Domination économique, commerce, vol, vassalisation et, évidemment guerre ouverte voire siège ne sont que des moyens d’assurer sa survie et sa sécurité.

Si une cité est trop défendue pour un assaut frontal, il est toujours possible de l’affaiblir en raidant ses fermes, en volant ses chevaux et en abattant la foret, voir en engageant une bande de bandits ou de mercenaire qui se mettra à l’affut de la moindre caravane de ressources et sèmera les cadavres comme d’autres sèment leurs champs.

Pour construire, comme pour détruire, vous ne manquerez pas d’outils!

On retrouve une grande partie de l’arsenal médiéval, du simple serf armé d’une fourche ou d’une fronde au chevalier en armure de plaque complète sur un destrier tellement puissant qu’il fait trembler le sol en passant par les trébuchets, les grenades à naphta et les armes “culturelles” telles que les grandes hache nordiques, les sabres courbés et les lances de joute.

Les combats se veulent aussi réalistes, l’essentiel est basé sur le positionnement (allonge de l’arme, direction) et sur la direction du coup (dextre, senestre, estoc, ect.). Chaque arme et armure dispose de ses points forts et faibles.

Certaines classes peuvent également adopter de postures particulière liées à leur équipement (un genou à terre pour les piquiers pour empaler les chevaux, une formation en tortue pour les unités munies de pavois, des volées de flèches pour les archers, ect.)

La vitesse de combat réaliste (les armes pensant parfois des dizaines de kilogrammes) et l’absence d’effets magique rende la lecture ultra précise et permet de vraiment se positionner et de former des unités cohérentes (matérialisées au sol pour disposer de bonus)

presentation-life-is-feudal-guilde-fr-screen1-4

En mourant dans Life is Feudal, vous n’y perdrez pas que votre équipement mais aussi aussi un peu de votre âme (perte de compétences).

En somme, Life is Feudal est un jeu exigeant, complet et difficile.

Telle Rome qui ne s’est pas faite en un jour, votre propre campement mettra des jours avant de devenir un petit village, des semaines avant de devenir une cité fortifiée et il ne suffira parfois que d’une petite erreur de votre part (ou de vos compagnons) pour que vos ennemis vous renvoient à l’Age de Pierre en rasant méticuleusement l’ensemble de vos possessions.

A moins que vous frappiez les premiers…

 

Life is Feudal est un jeu communautaire.

Il est extrêmement difficile de jouer seul (même si certains ont déjà prouvé que c’était possible en profitant de la grande liberté qu’offre le jeu). Cependant, c’est en jouant avec vos amis ou au fils des rencontres que le jeu se révèle le plus passionnant. Grâce à un chat vocal intégré, vous pouvez facilement communiquer avec des inconnus croisés en pleine forêt, prévenir de votre présence afin d’éviter d’être prit pour un ennemi ou écouter des conversations privées…

Enfin, et contrairement à ce que l’on peut penser, un gros temps de jeu n’est pas indispensable.

Une organisation et une répartition des taches intelligentes font toute la différence et permettent à des joueurs ayant des sessions de jeu courtes voir “casual” de profiter pleinement du jeu.

Certains métiers sont, par nature, plus exigent que d’autres sur la ponctualité (le temps continuant de s’écouler en votre absence assurez-vous de ne pas laisser vos animaux mourir de faim!) mais, en définitive, une personne organisée saura profiter du jeu en quelques minutes.

Créez vos propres règles !

Mais là où Life is Feudal se démarque vraiment des autres jeux se disant “sandbox”, c’est par son gameplay émergant. Pour faire simple, les développeurs l’ont conçu de façon à ce que les joueurs inventent leurs propres règles et une façon de jouer qui n’était pas forcément prévue au départ. Cela est possible grâce à des règles simples et une grande liberté d’action. Il ne reste plus qu’à laisser faire la communauté qui, par ses interactions (commerce, guildes, conflits), va reproduire une véritable société virtuelle, avec sa hiérarchie, ses objectifs et ses propres règles. Car même si vous commencez le jeu de façon solitaire, vous serez certainement amené à vous lier à d’autres joueurs pour créer une véritable cité.

Hippodrome et arène

Construisez ce que vous voulez où vous le voulez!

Acquérir Life is Feudal: MMO
Acquérir Life is Feudal: MMO et commencer à jouer